Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Train Cévenol : La région Occitanie unique autorité organisatrice

Train Cévenol : La région Occitanie unique autorité organisatrice

lundi 9 janvier 2017, par La rédaction

Un flou subsistait après les déclarations faites lors du rendu des états généraux du rail à Toulouse en décembre dernier : la région était-elle vraiment la seule patronne du nouveau Cévenol ? Comment allait réagir Auvergne Rhône Alpes et PACA ?
 
Une réunion à Mende faisait le point sur le ferroviaire en Lozère ce vendredi 6 janvier et Jean-Luc Gibelin a apporté des éclaircissements sur la gestion de l’ex Intercités : elle sera bien la seule autorité organisatrice de Clermont-Ferrand à Marseille, puisqu’elle veut rétablir la liaison vers la capitale provencale.
 
«  La situation est expérimentale. En effet, on n’a pas dit qu’on voulait un TET, train d’équilibre du territoire, car la ligne a un intérêt national, mais il a fallu trouver un compromis. Le Cévenol ne sera pas un TET habituel, pas plus qu’un TER, transport express régional, car l’État s’est engagé à entretenir la ligne, à acheter du matériel soit trois rames neuves pour le compte de la Région. Et il prendra en charge le déficit d’exploitation de la ligne de 2018 à 2022. La Région Occitanie a désormais la main sur les horaires, les correspondances, etc. Elle a été nommée autorité organisatrice, y compris vis-à-vis des Régions Paca et Auvergne, et est en capacité de recréer la desserte de Marseille jusqu’à Paris. »
 
Voilà qui est tout nouveau. Mais la perte du statut de TET train d’équilibre du territoire est tout de même inquiétante. Ne faut-il pas créer un nouveau statut pour ces trains inter-régionaux ?
 
Comment va réagir Auvergne Rhône Alpes, qui soit dit en passant se fiche bien du train Cévenol ? Nous le saurons peut-être bientôt, le 16 janvier prochain après la rencontre région / usagers.
 

Source :
 
Midi Libre du 7 janvier 2017 : Le Cévenol - une gestion expérimentale