Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Fermeture des guichets de la ligne du Cévenol : changement de comportement à (...)

Fermeture des guichets de la ligne du Cévenol : changement de comportement à la région Languedoc Roussillon

jeudi 22 janvier 2015, par MG

Un changement dans la politique des transports ferroviaires serait-il de mise à la tête de la région Languedoc Roussillon ? Quelques signes positifs sont émis en ce moment comme cette lettre à la direction de la SNCF que vient d’envoyer Damien Alary pour demander des explications à la SNCF (voir plus bas) au sujet des fermetures de guichets des gares de la ligne du train Cévenol. D’autres signes de bonne volonté également avec la réunion que vient de tenir Marie Meunier la vice-présidente de la région chargée des transports avec les collectifs et associations d’usagers. Après la trop longue période de mutisme profond imposée par l’ancien responsable Navarro Robert, un peu de changement serait salvateur.
 
Malgré notre récent billet d’humeur un peu morose, nous soutiendrons bien entendu les décisions et actions intelligentes qui pourraient être prises.
 
Dans son courrier, le président rappelle que cette décision de suppression des guichets “suscite l’incompréhension et l’opposition d’un grand nombre d’usagers, mais aussi d’associations et d’élus de tous niveaux“. Pour lui,“cette fermeture est un recul sensible des services publics apportés à la population“. Damien Alary avoue ensuite ne pas comprendre que cela puisse “générer des économies puisque dans la plupart des gares concernées, l’agent SNCF reste présent sur place“. Enfin, il requiert de la direction régionale “une note détaillée et chiffrée, gare par gare, justifiant ces fermetures“.
 
La lettre au directeur régional SNCF LR Philippe Charlot :
 


"Cette fermeture est un recul sensible des services publics apportés à la population. Certes, les secteurs concernés souffrent d’une densité de population moins importante, mais je souscris d’autant plus à la détermination locale de maintenir une présence humaine aux guichets des gares n’en est que plus forte. Je suis très souvent interrogé sur ce sujet, tant ces mesures prises sans concertation sont mal acceptées par nos concitoyens. Bon nombre de leurs arguments m’interpellent et méritent une attention particulière.
 
C’est pourquoi j’ai demandé à Madame Meunier-Polge, Vice Présidente aux Transports, de bien vouloir recevoir rapidement les associations du secteur cévenol. Elle a eu la courtoisie de vous en informer la veille du rendez-vous. J’ai été très surpris d’apprendre que vous aviez mis à profit cette information pour faire procéder au démontage des trois guichets en secteur cévenol pendant que l’association des usagers était reçue a l’Hotel de Région.
 
Je ne peux pas me résoudre à croire qu’une telle action soit le fruit d’une coïncidence. Si je ne vous savais pas tant attaché au service public, je qualifierais cette action de provocation faite aux habitants et aux élus du Languedoc-Roussillon.
 
Sur le fond, je ne comprends pas que ces fermetures puissent générer des économies puisque dans la plupart des gares concernées, l’agent SNCF reste présent sur place. Afin de me permettre d’y voir clair sur les avantages que la SNCF retire de ces décisions et au regard de ses conséquences dommageables sur les usagers impactés, je vous demande de bien vouloir me transmettre une note détaillée et chiffrée, gare par gare, justifiant ces fermetures. Cette note devra concerner le périmètre ferroviaire dans son ensemble et pas seulement celui, réducteur, du transport régional".