Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Inquiétude de la région Auvergne Rhône Alpes sur le statut du TET (...)

Inquiétude de la région Auvergne Rhône Alpes sur le statut du TET Cévenol

lundi 3 avril 2017, par La rédaction

Jean-Pierre Vigier député de Haute-Loire et conseiller régional AURA exprime son inquiétude dans l’Eveil de Haute-Loire pour le devenir du statut du train d’équilibre du territoire Le Cévenol (TET Intercités).
 
La région se réveille quand même un peu tard ! Mais elle bouge enfin, c’est tant mieux.
 
La gestion du train a été confiée voilà presque un an à la Région Occitanie de bout en bout, de Clermont à Nîmes.
 
Le statut du train changera-t-il pour devenir un train régional ? Pas sûr. Toute la question est qui va financer les infrastructures, la ligne. Et là la question est plus complexe que veut bien le dire Jean-Pierre Vigier puisque SNCF (Réseau) VEUT refiler l’entièreté de la gestion des infrastructures ferroviaires des petites lignes aux régions.
 
Effectivement il y a danger. L’ensemble des groupes d’usagers indépendants d’Auvergne demandent qu’un fonds spécial soit créé, pour les réseaux ferroviaires de montagne, plus coûteux en entretien. Ainsi, si les régions souhaitent gérer également le réseau comme le leur propose l’état / SNCF, elles pourraient s’en sortir. Ce fonds est indispensable sinon les lignes fermeront les unes après les autres.
 
C’est un des points sur lequel nous avons appuyé devant la presse à Clermont le 1er avril (voir notre communiqué). Nous voudrions aussi faire comprendre à la région AURA qu’il n’y pas que la ligne du Cévenol en Auvergne ! Toutes les autres petites lignes sont sur la sellette. Il faut absolument les relancer et revitaliser le mode transport par train que les habitants ont abandonné suite à un service volontairement dégradé par la SNCF.