Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Les dessous du rapport Duron par Luc Bourduge [audio]

Les dessous du rapport Duron par Luc Bourduge [audio]

mardi 9 juin 2015, par MG

Fort intéressante conférence débat de Luc Bourduge, en charge des transports à la région Auvergne mais aussi membre de la fameuse commission Duron sur l’avenir des Trains d’équilibre du territoire / Intercités, organisée à la mairie de Millau ce lundi 8 juin dernier. Bourduge seul membre à n’avoir pas signé le texte final, et invité semble-t-il par le Comité "pluraliste" de Défense et de Promotion de la Ligne Béziers Neussargues Clermont Paris, organisation très cheminote et bien syndicale qui squatte un peu la défense de la ligne depuis plusieurs dizaines d’années mais qui ne semble pas très... rassembleuse. Si on peut la juger, hein, de loin.
 
Conviés par Luc Bourduge après une série d’interrogations que nous lui posions, nous nous y sommes rendus et si vous en avez le temps écoutez notre enregistrement, vous apprendrez beaucoup sur la réalité du rapport final commandé, recadré au tout dernier moment par les plus hautes instances (Par qui ? Par ceux qui l’ont commandé ?) puis remis au gouvernement.
 
Brillant exposé de près d’une heure qui laissa la salle pantoise après ses conclusions : il est fort probable que la ligne TET Béziers Clermont passe à la trappe pour diverses raisons que vous entendrez. Le président de la région Auvergne René Souchon n’a jamais vraiment soutenu cette ligne et a préféré porter ses efforts sur la ligne du Cévenol non doublée par un autoroute. Choix budgétaire ? L’Auvergne n’a jamais eu de dotations illimitées c’est certain. Pour exemple les gares de Millau et Séverac le Château sur le territoire de Midi-Pyrénées semblent bien fonctionner avec des guichets ouverts au quotidien, en tous cas pour les liaisons Millau Rodez vers Toulouse. Souchon, disions nous, qui est le seul président de région à avoir déclaré se réjouir des conclusions du rapport alors qu’aucune des préconisations de l’ARF l’association des régions de France, auditionnée, n’a été reprise dans le document, mais pas que. L’audio fait 1h40 en deux parties.
 
Dans la section : Que faire pour imposer un recul au gouverne-
ment ?
Luc Bourduge ne cessa de faire des appels pour le rassemblement sans partis pris des élus des zones traversées. Réponse du Comité "pluraliste" : c’est fait, on a envoyé un mail à tous les députés. Autre préconisation de Luc Bourduge et d’une autre personne dans la salle : il faut que les citoyens se mobilisent. Réponse de quelqu’un du même comité : oui on va faire descendre les habitants dans les rues ! Comme si les usagers n’étaient pas assez matures pour y descendre eux même, dans la rue ou entamer d’autres actions s’ils le veulent. Quelqu’un revient là dessus : la présidente de séance lui coupe presque la parole et indique la fin de la réunion. Résultat : ils envisagent une grande manifestation à Séverac le Château prochainement. Avec plein de cheminots, euh... de membres du comité pluraliste. Formidable.
 
La salle des délibérations de la mairie remplie de 35 personnes environ

 
Il en résulte comme souvent qu’il s’agit d’un rapport prétexte commandé par le gouvernement Hollande / Valls / Duron, dont nous demandons la démission, pour libéraliser à tout prix le secteur et supprimer les services aux populations en réattribuant le marché, des liaisons rentables, par exemple aux transporteurs par bus, du même groupe SNCF et autres. Les premières mesures / coupes sont attendues fin juin. Préparez les mouchoirs.
 
Voici les deux fichiers audio en .mp3 [1h40 au total]. Bonne écoute malgré les bruits divers de parquet, de sono qui siffle et tout et tout :
 

MP3 - 20.6 Mo
Luc Bourduge : les dessous du rapport Duron sur les TET Intercités. partie 1

 

MP3 - 12.4 Mo
Luc Bourduge : les dessous du rapport Duron sur les TET Intercités. partie 2